atelier Marylin Bottero

Quand la céramique devient un art.

Créativité, originalité et finesse, sont ce qui caractérisent les oeuvres de Marylin Bottero.
Cette céramiste s’est installée depuis une vingtaine d’années au Complexe II des potiers d’Oulja à Rabat.C’est une mordue de la poterie et la céramique.
D’origine italienne, elle est arrivée au Maroc à  Rabat, il y a une vingtaine d’années. C’est une peintre-céramiste expressionniste, elle a réalisé, avec force, énergie et tendresse, des tableaux en terre sigillée (technique de décantation de l’argile qu’utilisaient les Grecs et les Romains).
«La céramique est une véritable passion qui est un enrichissement continu. C’est une remise en question permanente, une découverte infinie, qui nécessite toujours une nouvelle idée à mettre en œuvre», confie Marylin Bottero.
Et d’ajouter : « L’impatience de l’attente du four qui refroidit, l’idée stimulante est une expérience à essayer».Elle aime jouer avec les différentes techniques pour créer le mouvement, l’émotion. «Je suis fascinée par l’incroyable complexité et la nature imprévisible de la matière et les nombreuses possibilités qu’elle offre», précise-t-elle.Un céramiste ne peut s’épanouir et faire passer ses émotions qu’après de longues années d’expérience, d’une patience infinie avant de maîtriser la terre, les émaux et les cuissons. Et ce contrairement à l’artiste- peintre qui, lui, cherche un résultat à obtenir en jetant ses couleurs sur une toile.«C’est seulement après une dizaine d’années d’un travail assidu et sans relâche que je peux commencer aujourd’hui à m’exprimer dans la céramique», avoue Marylin Bottero.